La constellation du Sagittaire

Voici une constellation vraiment riche en étoiles, aussi bien celles visibles à l'œil nu que celles qui composent la spectaculaire Voie lactée qui, dans cette région, est pleine d'objets stellaires et de "Deep Sky" : en direction de la constellation du Sagittaire se trouve en fait le centre de notre galaxie. Sur la photo prise avec Stellarium, on peut voir l'unique tache laiteuse qui blanchit une bonne partie de la constellation.


Nous savons que le Sagittaire est une constellation zodiacale et qu'il est donc traversé par le Soleil : cela se produit plus précisément dans la période de l'année qui va du 18 décembre au 20 janvier. Cela est toujours possible grâce à Stellarium, une photomosaïque qui indique la trajectoire du Soleil (l'écliptique) dans la constellation, entre les deux dates qui, d'année en année, peuvent cependant différer de quelques jours plus ou moins : cette déviation est due aux irrégularités du mouvement orbital de la Terre autour du Soleil, qui affectent le mouvement apparent du Soleil sur la sphère céleste, le long de cette ligne appelée écliptique. Si vous regardez attentivement le "diagramme à deux soleils", vous verrez également une mystérieuse flèche rouge qui indique un point particulier dans la trajectoire annuelle du soleil, celui où l'étoile dans le ciel de notre jour croise la ligne imaginaire qui trace la Voie lactée dans le ciel, ce qu'on appelle l'équateur galactique. J'ai souligné le mot "annuel" pour souligner le fait qu'à ce moment-là, le Soleil passe chaque année par lui (en dehors de la divergence que j'ai mentionnée plus tôt) : savez-vous quel jour est le Soleil à ce moment-là ? Le 21 décembre. Et cette date ne vous rappelle-t-elle rien, peut-être associée à l'année 2012 ? Parmi les nombreuses inventions qui ont conduit au canular de 2012, il y a celle qui affirme que la fin du monde tant annoncée devrait également se produire en raison du passage du Soleil dans le plan de la galaxie au point indiqué par la flèche. Le ridicule lié à cette déclaration est évident précisément parce que le Soleil passe par ce point chaque année, faisant ainsi de 2012 une année ordinaire.



Le nom, l'histoire, le mythe

Les Grecs associaient le Sagittaire à Crotus, fils de Pan, un satyre de forme en partie humaine et en partie caprine, avec une longue queue de cheval, souvent représentée debout, sur deux pattes.

Les mythographes romains l'ont parfois identifié au paisible et sage centaure Chiron, ce qui a provoqué une confusion avec la constellation méridionale du Centaure. La nature des deux centaures célestes est différente : le Sagittaire est en fait un chasseur, lié à l'ancienne divinité mésopotamienne Nergal, fils d'Enki pour les Sumériens, à son tour associé au dieu enragé de la guerre et du feu Irra (Arès pour les Grecs, Mars pour les Latins).

Les étoiles les plus proches dans ce cas sont à 77 et 78 années-lumière du Soleil (Kaus Borealis et ω Sgr), mais à la beauté de 28 années-lumière entre elles. Les astronomes du Kaussien Nord voient le Soleil comme une étoile de sixième magnitude, donc à peine visible même pour leurs trois yeux placés verticalement comme des feux de circulation. Dans cette partie du ciel, nous trouvons quelques vieilles connaissances, comme Alnath et Aldebaran del Toro, Bételgeuse et Bellatrix d'Orion, ainsi qu'une étoile que nous rencontrerons plus tard, Capella, la petite chèvre de la constellation Auriga.

En allant rendre visite à nos amis kaussiens, on peut voir l'étoile en question, jaunâtre, occuper plus de 5° du ciel si on se place à la distance de la Terre par rapport au Soleil, à 1 UA. En regardant la photo, on lit que l'étoile a un rayon égal à 11 fois celui du Soleil : grand mais pas trop... Quant à l'autre étoile la plus proche (ω Sgr), il faut dire que le Soleil est plus ou moins dans la même zone du ciel et toujours peu lumineux : dans ce cas nos amis Omegasgriani, avec leur fort daltonisme, ne s'en inquiètent pas tant. Leur étoile est une naine jaune, un peu plus grande, d'un diamètre 2,8 fois supérieur à celui du Soleil.


Les étoiles en comparaison


La constellation du Sagittaire présente un certain nombre d'étoiles de taille remarquable par rapport au Soleil : pas ces véritables géants que nous avons rencontrés jusqu'à présent, mais des étoiles de tout respect. Dans le diagramme, à côté des étoiles habituelles que j'utilise toujours comme comparaison, quelques étoiles du Sagittaire de bonne taille sont apparues et à part les 62 Sgr et les 24 Sgr (toutes deux avec un rayon égal à 120x), toutes les autres de la rangée supérieure sont en dessous du seuil de 100 fois le rayon solaire et je les ai choisies cette fois avec un critère lié à la classe spectrale et nous allons les visiter juste pour apprécier leur couleur, ainsi que leur taille.

En revenant un instant sur le diagramme de comparaison des tailles, on voit que Kaus Media est pratiquement aussi grand que Rigel, alors que parmi les étoiles que j'ai mises du Sagittaire, la seule Albaldah est plus petite qu'Aldebaran : vous souvenez-vous quand je parlais de cette belle étoile (rien que la α du Taureau) et de sa taille ? Eh bien depuis, trop d'étoiles sont passées sous le pont du commandement, celui du vaisseau spatial Celestia...

Les représentations du Sagittaire

Nous sommes arrivés au moment de la représentation du Sagittaire : voici l'image prise de l'Uranometria 


    celle de l'astronome Hevelius 


et enfin selon le programme Stellarium

Comme pour les autres constellations du zodiaque, on voit ici le timbre émis en 1970 par la République de Saint-Marin et représentant un Sagittaire prêt à tirer sa propre flèche : c'est un timbre de 70 lires, ce qui n'était pas peu pour l'époque. Vous aurez remarqué dans les représentations picturales que notre archer à quatre pattes était soit très sûr de ses compétences, soit un peu négligent : celui qu'il lance est sa seule flèche, car il n'y a pas de trace de carquois. Et si notre Guillaume Tell mythologique avait manqué la cible ?

Quelques nébuleuses fantastiques

Au début de l'article, j'ai fait remarquer que dans cette constellation, il y a beaucoup d'objets du Deep Sky (en anglais, cela sonne mieux : deep sky objects), à tel point que vous n'aurez pas le choix. Partons de M17, le dix-septième objet nébuleux du Catalogue Messier, la nébuleuse dite du Cygne, ici encadrée par le mythique télescope spatial Hubble, qui a révélé de merveilleux détails.


Un autre objet vraiment spectaculaire et célèbre est la nébuleuse dite Trifide, la vingtième nébuleuse du catalogue de Messier (M20), qui tient son nom du fait qu'elle semble divisée en trois parties.

Terminons la revue de photos absolument fantastiques avec la nébuleuse lagunaire fantasmagorique (Lagoon Nebula), également connue sous le nom de M8 et donc l'un des premiers objets de la nébuleuse dans le catalogue Messier. En raison de la beauté des photos, cela m'a donné mal au cœur de les réduire. En cliquant sur les trois photos suivantes, vous pouvez donc admirer chacune des photos grandeur nature avec des détails improbables, grâce à l'œil du télescope spatial Hubble. Je vous suggère de mettre cette page en plein écran afin qu'en cliquant sur l'image, vous puissiez ouvrir la photo correspondante en haute résolution.

Cette autre photo est essentiellement le détail de la zone en haut à gauche de la photo précédente : si la précédente semblait pleine de détails, la dernière est si détaillée qu'elle semble être là à une courte distance.

Enfin, nous terminons par un aperçu de la nébuleuse M8, également très riche en étoiles et en détails qui en font une œuvre d'art qu'aucun artiste de la surface de la Terre ne pourrait concevoir !



Audio Video La constellation du Sagittaire
ForConstellationsLovers est un site web créé par des amoureux des constellations, nous avons pour but de partager toutes les informations sur le monde des étoiles et la mythologie. Vous y trouverez à la fois la signification des constellations et leur mythologie ou leur emplacement. En outre, vous pourrez jouer aux meilleurs jeux de constellations en ligne. Découvrez l'histoire des constellations et leur beauté!
La constellation Ophiuchus (Ophiucus - Oph) ❯
Ajouter un commentaire de La constellation du Sagittaire
Commentaire envoyé avec succès! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.