La constellation d'Hercule (Hercule - Her)

La constellation d'Hercule




C'est une constellation bien visible dans notre ciel gr√Ęce √† la pr√©sence de plusieurs √©toiles assez brillantes m√™me pour nos villes : dans les belles soir√©es d'√©t√©, nous la trouvons tr√®s haut sur l'horizon, tr√®s facile √† trouver gr√Ęce √† ce phare qui est l'√©toile V√©ga de la Lyre, √† c√īt√© de laquelle s'√©tend cette constellation.


Le nom, l'histoire et le mythe d'Hercule

Héraclès, Hercule pour les Romains, est le plus populaire des héros grecs, protagoniste de nombreux mythes, si vous voulez, de toute une saga ! L'association de la constellation avec la figure du héros commence au cinquième siècle avant J.-C. Avant lui, ces étoiles étaient dédiées à Gilgamesh, le personnage central du mythe de la création babylonienne, qui, à la fin du 4e millénaire avant J.-C., semble reposer sur un genou, le pied sur la tête du dragon.

Ploughed la cite comme "l'agenouillement".

Dans la mythologie grecque, H√©racl√®s est un h√©ros immens√©ment brave et bon, mais aussi na√Įf. Fils d'Alcm√®ne, un mortel, avec lequel il a √©t√© victime de la tromperie de Zeus. Connu pour sa force extraordinaire, Eurystheus, roi de Tiryns, son cousin, lui assigna douze travaux, lui inspirant, entre autres, de nombreuses constellations dans le ciel (tuer le Lion de N√©m√©e ; combattre l'Hydre de Lerna, o√Ļ se trouve le Cancer ; capturer la biche Cyren√©e ; chasser le sanglier d'Erimanthus ; nettoyer en un jour les √©curies de l'Espoir ; exterminer les oiseaux du marais de Stinfalo ; apprivoiser le taureau de Cr√®te ; faire de m√™me avec les juments carnivores de Diom√®de ; conqu√©rir la ceinture d'Hippolyte, reine des Amazones ; s'emparer des bŇďufs du monstre Gerione trimembre ; voler les pommes d'or des Hesp√©rides et enfin capturer Cerb√®re, le monstrueux chien qui garde l'entr√©e du Monde souterrain). Hercule a tu√© Nexus, un centaure qui s'int√©ressait beaucoup √† sa femme Deianira. Nexus, mourant, conseilla √† Deianira de faire porter sa chemise √† Hercule, avec la promesse que cela garantirait la loyaut√© √©ternelle du h√©ros.


C'était un piège : le sang de Nessus sur sa chemise était un poison pour Hercule, qui est mort. Son père, qui selon la légende était Jupiter, l'a élevé au ciel sous forme de constellation.

Un autre personnage de la mythologie grecque semble avoir été lié à cette constellation, pendant une courte période, et dans une partie de la Grèce antique, Atlas, agenouillé dans la pose canonique qui le voit tenir le monde.

Et de nouveau, Tamiri y a été vue, agenouillée en acte de supplication, après avoir été aveuglée par les Muses.

Le mythe d'Orphée semble lui aussi lié à ce groupe d'étoiles, et nous citons en particulier Ission, représentée ici, les bras liés, cependant, dans les représentations qui nous sont parvenues, punie parce qu'elle avait tenté de violer Héra.

Pour en revenir à Atlas, selon certaines études sur l'histoire qui a été associée à ces étoiles, un véritable choix aurait été fait, entre celles-ci et Héraclès. Le fait que l'on représente une figure humaine en attitude de triomphe sur la constellation représentant le Dragon, ne contraste pas avec l'histoire rapportée dans le mythe : c'est en effet Atlas, et non le héros, dans la version la plus connue, qui a exécuté l'action qui a déterminé le succès de la onzième tentative, pour lutter contre Ladon, placé pour garder les boutons des Hespérides.

Des étoiles à proximité

Comme je l'ai d√©j√† fait dans des situations similaires de constellations avec de nombreuses √©toiles proches, j'ai √©galement organis√© dans ce cas les 10 √©toiles les plus proches dans un tableau o√Ļ, √† c√īt√© du nom, de la distance et de la classe spectrale, j'ai ajout√© un lien, qui caract√©rise toujours les articles de cette cat√©gorie. Vous savez d√©j√† que c'est ce lien qui ouvre une image r√©alis√©e avec C√©lestia, dans laquelle l'objectif est le Soleil, comme vous avez pu l'observer en voyageant pr√®s de l'√©toile en question : nous pouvons le faire gr√Ęce √† notre vaisseau spatial virtuel, gr√Ęce auquel je peux aller rendre visite √† mes amis astronomes (improbables) dispers√©s dans l'univers. Peut-√™tre que dans quelques mill√©naires, nos descendants pourront y aller en personne et qu'ils pourront enfin v√©rifier ce qui est rapport√© dans ces pages... Et alors ils diront : Pierluigi avait raison !


Notre Soleil, en partant d'une magnitude presque √©gale √† 4 (s'il est vu par mes amis Seicentosessantuniani) pour descendre √† la limite de la visibilit√© √† l'Ňďil nu (pour mes amis Chiercoli, toujours tr√®s douteux), est situ√© dans une zone du ciel o√Ļ le brillant Sirius est toujours pr√©sent, accompagn√© dans certains cas par l'√©toile V√©ga, gr√Ęce au fait que ces deux √©toiles sont √©galement proches du Soleil et pour un jeu de perspective tridimensionnelle peuvent para√ģtre proches si on les observe √† angle droit.

En particulier, avec mes amis Novantanovercolini (aussi appel√© Biercoli), nous pouvons voir dans la m√™me zone du ciel un m√©lange d'√©toiles connues (Vega, Altair, Sirius et quelques √©toiles de la Poppa della Nave), qui sont dispers√©es ici et l√† dans notre ciel : cette fois aussi nous les trouvons toutes tr√®s proches du Soleil, gr√Ęce √† un jeu complexe de perspective en 3 dimensions, r√©elles, que seule C√©lestia nous permet d'appr√©cier.

Les grandes stars

comparaison des étoiles d'Hercule avec d'autres étoiles connues

La constellation d'Hercule pr√©sente jusqu'√† 16 tr√®s grandes √©toiles (plus de 45 fois notre Soleil, dont 7 fois plus d'une centaine de fois) : notre diagramme de comparaison est cette fois-ci vraiment chaotique en raison de la pr√©sence de nombreuses √©toiles g√©antes rouges, accompagn√©es de quelques √©toiles de classe K et d'une g√©ante bleue. Sur chacune d'elles se trouve une superg√©ante rouge (pas moins que la őĪ1 Her, Ras-Algethi) d'un diam√®tre de 419 fois notre pauvre naine jaune : on la voit en haut √† gauche, submerg√©e par d'autres sŇďurs plus petites et on en voit √† peine le bord. Il suffit de penser que l'√©criture őĪ1 Son 419x est plac√© plus ou moins au centre d'un cercle repr√©sentant son extension : pouvez-vous le voir et l'imaginer en dehors du sch√©ma ?


L'étoile en question, un véritable monstre stellaire, est une étoile double, 3,35 (selon Stellarium, mais 2,79 selon Célestia) et se trouve à 382 années-lumière de nous : si seulement elle était plus proche, elle brillerait plus qu'une lumière rouge dans notre ciel... Mais à quel point serait-elle brillante ? Voulez-vous que nous essayions de la rapprocher de nous ?

Juste pour le plaisir, gr√Ęce √† la grande flexibilit√© de C√©lestia et en esp√©rant ne pas faire d'erreurs, j'ai essay√© de l'approcher progressivement pour voir l'effet qu'elle produit : d√©j√† √† une distance de 100 ann√©es-lumi√®re, elle brille 0, tandis qu'en s'approchant encore plus (√† 30 al) elle a un -2,7, devenant de loin la plus brillante du ciel (en √©vin√ßant Sirius, arr√™t√© √† -1,45).

Mais j'ai os√© encore plus ! Je l'ai m√™me approch√©e √† 4,2 de la distance, la m√™me de őĪ Centauri : et alors elle brillerait dans le ciel d'une lumi√®re rouge intense, beaucoup plus que V√©nus, avec une magnitude √©gale √† -6,88. Fantastique ! En fait, de la science-fiction !

őĪ Elle se trouve √† 4,2 ann√©es-lumi√®re

Sur cette photo, vous pouvez entre autres voir un phare de la nuit bien connu, V√©ga, en haut √† gauche, dans la constellation de la Lyre : regardez comment il dispara√ģtrait par rapport √† cette lumi√®re rouge du ciel !

őĪ Elle a √©t√© observ√©e par 10 UA

Voyons maintenant comment ce monstre stellaire appara√ģt immense √† la distance que j'ai toujours utilis√©e dans ces cas, 10 UA : sa lumi√®re rouge-orange est vraiment √©blouissante et l'√©toile a un diam√®tre apparent de presque 19¬į. Permettez-moi ma digression habituelle : ce n'est pas pour rien que mes amis ras alg√©riens sont c√©l√®bres pour leur beau bronzage, m√™me si leur plan√®te sign√©e Ras tourne en orbite √† plusieurs unit√©s astronomiques de leur √©toile.

Pour revenir s√©rieusement, j'ai dit que les grandes √©toiles d'Hercule ont 16 ans : j'ai donc d√Ľ les rassembler dans un tableau, contenant leur taille, leur nom (cliquable, pour ouvrir la photo de l'√©toile vue par 10 UA) et sa classe spectrale.

Nous voyons donc que les √©toiles suivantes, par ordre de grandeur, sont g Her, avec un diam√®tre de 152 fois, 10 Her, avec 130 fois et 98 Her avec 124x , En r√©alit√©, ce sont tous des monstres, mais si l'on regarde bien, m√™me pas 2 Her, 104 Her et 61 Her sont √† sous-estimer ayant un diam√®tre qui va de 91 √† 94 fois le diam√®tre du Soleil... En descendant de la taille, dans cette mer de superg√©antes rouges, on trouve őł Her de classe K1 (sur la photo de laquelle on a une sensation chromatique diff√©rente des autres √©toiles) et 89 Her, de classe F2, qui √† partir de 10 UA brille d'une lumi√®re blanch√Ętre intense et √©blouissante, pr√©sentant sur la vo√Ľte c√©leste un diam√®tre d'un peu moins de 3¬į.

On ne peut que constater √† quel point du "petit train d'√©toiles d'Hercule" se trouve le tr√®s c√©l√®bre Rigel : √† √©galit√© avec n'importe quel 105 Her (une petite √©toile que l'on voit de 5,3 car elle est √† 1279 ann√©es-lumi√®re de nous, alors que Rigel appara√ģt √† 0,15, car il est plac√© √† 772 al). Le tr√®s c√©l√®bre Aldebaran, le pauvre, reste toujours en bas de la liste avec un diam√®tre de "seulement" 33 fois notre soleil !

Objets du Deep Sky

Apr√®s cette fr√©n√©sie de photos, de chiffres et de magnitudes, profitons de l'autre spectacle des objets c√©lestes plus lointains, absolument merveilleux, gr√Ęce aux photos prises par le puissant t√©lescope spatial Hubble.
Commençons par le très célèbre et déjà mentionné M13, un amas globulaire, déjà bien visible même avec une bonne paire de jumelles, mais que le HST montre dans toute sa splendeur (rappelez-vous qu'en cliquant sur l'image vous pouvez avoir une résolution plus élevée)

Le célèbre amas d'étoiles M13

Un autre amas globulaire, peut-être encore plus beau, est M92 (catalogué par l'astronome Messier) que nous voyons ici dans toute sa splendeur

Amas d'étoiles M92

Enfin, je voudrais vous montrer une belle nébuleuse planétaire sphérique appelée Abell 39 : vraiment époustouflante !

La nébuleuse Abell 39

Représentation dans le temps

Nous sommes arrivés à l'aperçu des images qui montrent la constellation d'Hercule telle qu'elle était représentée dans le passé : dans l'Uranométrie

Hercule en uranométrie

Hercule avait les cheveux tr√®s longs et une petite massue. Hevelius, en revanche, l'a montr√© beaucoup plus √Ęg√©, avec peu de cheveux et une massue plus longue.

Hercule selon Hélios

Pour Stellarium, au contraire, Hercule est nettement plus jeune et le club est devenu une petite hache

Hercule selon Stellarium

Les noms des étoiles

Nous en venons maintenant à la liste des noms des étoiles d'Hercule et à leur signification. J'ai trouvé plusieurs de ces noms sur Internet, mais franchement, je ne les avais jamais entendus auparavant :

  • Rasalgethi (őĪ Her) : nom arabe, la t√™te de la personne agenouill√©e
  • Kornephoros (ő≤ Her) : nom signifiant celui qui porte le club.
  • Biceps (ő≥ Her) : trouv√© sur internet
  • Sarin (őī Her) : signification inconnue
  • Rutilicus (ő∂ Her) : trouv√© sur internet
  • Sophian (ő∑ Her) : trouv√© sur internet
  • Rukbalgethi Genubi (őł Her) : le genou du sud
  • Rijl al Jathiyah (őĻ Her) : trouv√© sur internet
  • Marsik (őļ Her) : le coude
  • Masym (őĽ Her) : le poignet
  • Marfak Al Jathih Al Aisr (őľ Her) : trouv√© sur internet
  • Beraka (őĺ Her) : trouv√© sur internet
  • Fekhiz al Jathih al Aisr (őŅ Her) : trouv√© sur internet
  • Fudail (ŌÄ Her) : trouv√© sur Internet
  • Rukbalgethi Shemali (ŌĄ Her) : le genou nord de l'agenouillement
  • Cujam (ŌČ Her) : le club

La visibilité de la constellation

Cette constellation est tr√®s clairement visible dans notre ciel, bien au-dessus de nos t√™tes. A 21 heures, il se trouve √† l'horizon nord-est, pr√™t √† monter dans le ciel, d√©j√† √† la mi-mars. Il culmine haut dans le Sud, en passant juste au z√©nith, pendant tout le mois d'ao√Ľt et enfin il se situe √† l'horizon nord-ouest entre fin novembre et d√©but d√©cembre.
Bref, une constellation bien visible, qui en été donne beaucoup de torticolis à ceux qui l'observent !



ForConstellationsLovers est un site web créé par des amoureux des constellations, nous avons pour but de partager toutes les informations sur le monde des étoiles et la mythologie. Vous y trouverez à la fois la signification des constellations et leur mythologie ou leur emplacement. En outre, vous pourrez jouer aux meilleurs jeux de constellations en ligne. Découvrez l'histoire des constellations et leur beauté!
La constellation Petite Ourse (Ursa Minor - Umi) ❯
Ajouter un commentaire de La constellation d'Hercule (Hercule - Her)
Commentaire envoyé avec succès! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.