Constellation Chevelure de Berenice(Coma Berenices-Com)


Bérénice... Qui était-elle ?

Commençons la description de cette petite constellation en faisant plus ample connaissance avec la reine Bérénice : une nouvelle entrée, la trÚs chÚre Silvia, également passionnée d'Astronomie, en parlera. Pour l'instant, il s'agit d'une petite contribution bienvenue, mais alors qui sait ...

Comme je l'ai dit dans l'introduction, cette constellation n'est pas voyante puisque ses Ă©toiles sont toutes en dessous de la quatriĂšme magnitude, mais dĂ©jĂ  avec une bonne paire de jumelles et un ciel sombre, loin des lumiĂšres de la ville, vous pouvez commencer Ă  voir de nombreuses Ă©toiles et mĂȘme quelques points faiblement brillants des plus brillantes parmi les galaxies constituant le soi-disant Amas de ChimacĂ©es qui consiste en environ 1000 galaxies placĂ©es Ă  prĂšs de 350 millions d'annĂ©es-lumiĂšre de nous.


Avec cette photo du programme Stellarium, nous voyons qu'en fait, dans la constellation, il n'y a pas d'Ă©toiles trĂšs brillantes, mais il y a une sorte de cascade de points lumineux. Parmi ces Ă©toiles, seules les trois plus brillantes ont reçu la dĂ©nomination classique (α, Ă©galement appelĂ©e Diadem, ÎČ et Îł), tandis que toutes les autres Ă©toiles ont Ă©tĂ© classĂ©es comme d'habitude selon la numĂ©rotation Flamsteed avec des numĂ©ros simples, puis continuent avec la numĂ©rotation du catalogue Hipparcos.

Le nom, l'histoire et le mythe de la Chevelure de Berenice


Le cheveu de Bérénice n'est pas une constellation ancienne, mais malgré cela, il a une histoire associée.

Le nom de la constellation fait rĂ©fĂ©rence Ă  la reine d'Égypte, BĂ©rĂ©nice, cĂ©lĂšbre pour ses cheveux. J.-C., BĂ©rĂ©nice, Ă©pouse du roi PtolĂ©mĂ©e III Evergete (dynastie des Lagidi), s'inquiĂšte du sort de son mari engagĂ© dans la guerre contre SĂ©leucus II de Syrie. Elle a alors fait un vƓu : si son mari rentrait sain et sauf, elle sacrifierait ses cheveux, le plus grand symbole de sa beautĂ©, Ă  l'autel de la Vierge. Il en fut ainsi : PtolĂ©mĂ©e revint de la guerre et BĂ©rĂ©nice se coupa les cheveux en les suspendant dans le temple d'Aphrodite et en les offrant aux dieux, qui les transformĂšrent en Ă©toiles brillantes pour montrer leur assentiment. Selon une version, une nuance est donnĂ©e par le fait que les cheveux qui pendaient Ă  l'intĂ©rieur du temple, aprĂšs quelques jours, ont disparu sans laisser de trace. Il avait Ă©tĂ© volĂ©. Un cĂ©lĂšbre astronome, Conone, a rĂ©ussi Ă  apaiser les foudres de BĂ©rĂ©nice par la ruse : Au milieu de la nuit, il s'est mis Ă  crier comme un fou, rĂ©veillant toute la ville, le roi, la reine, et leur suite est arrivĂ©e en courant, et dĂšs qu'il s'est trouvĂ© entourĂ© d'un public nombreux et qu'il a eu l'attention de la cour et de la royautĂ©, il a pointĂ© le doigt vers le ciel, a pointĂ© un amas d'Ă©toiles, et a dit que le sacrifice de la reine avait Ă©tĂ© tellement apprĂ©ciĂ© par les dieux, et en particulier par Aphrodite, que les cheveux avaient Ă©tĂ© relevĂ©s vers le ciel, pour ĂȘtre encore plus prĂšs des dieux, et ĂȘtre admirĂ©s en signe de dĂ©votion.


La vie de la constellation Ă©tait difficile : introduite par EratosthĂšne, qui fait d'abord rĂ©fĂ©rence Ă  la couronne d'Ariane puis aux boucles de BĂ©rĂ©nice, la tradition arabe faisait Ă©galement rĂ©fĂ©rence Ă  ces petites Ă©toiles au nom d'Al Dafirah (la boucle) mĂȘme si dans l'AntiquitĂ© elles Ă©taient considĂ©rĂ©es comme un Ă©tang dans lequel la Gazelle (notre Lion mineur) sautait pour s'Ă©chapper vers le Lion.

On dit aussi que la constellation représente le lion dans l'histoire tragique de Pyramus et Thisbe.

Dans les Métamorphoses d'Ovide (43 avant J.-C. - 17 aprÚs J.-C.), il raconte comment les parents se sont opposés à leur union. Les deux amants conversent en secret à travers une fissure dans le mur qui sépare leurs maisons. Un jour, ils ont imaginé un plan pour se retrouver en dehors de la ville, devant un mûrier aux mûres blanches. Thisbe a été la premiÚre à arriver à la réunion, mais en attendant Pyramus, elle a été menacée par un lion dégoulinant du sang d'une victime récente. Alors qu'elle s'échappait, son voile a glissé et le lion l'a rongé et déchiré avant de partir.

Lorsqu'il arriva Ă  bout de souffle, Pyramus sur le lieu du rendez-vous, il vit le voile de Thisbe Ă  terre, dĂ©chirĂ© et ensanglantĂ©, et crut qu'il avait Ă©tĂ© dĂ©vorĂ© par la bĂȘte, dont il savait qu'elle avait Ă©tĂ© aperçue dans les environs. Incapable d'avertir sa bien-aimĂ©e, reprĂ©sentĂ©e pour ce qui s'Ă©tait passĂ©, il a dĂ©gainĂ© son Ă©pĂ©e et s'est poignardĂ© Ă  mort. Courant dans ses pas, Thisbe a vu le corps de Pyramus gisant sur le sol en train de mourir, s'est immĂ©diatement jetĂ© sur son corps et quand il est mort, a dĂ©gainĂ© son Ă©pĂ©e et s'est poignardĂ© avec. Le sang des deux amants a colorĂ© les mĂ»res du blanc au rouge, la couleur qu'elles ont encore aujourd'hui. Selon une version, pour rappeler aux parents de ne pas entraver l'amour des jeunes, Zeus a placĂ© le voile de Thisbe dans le ciel comme les cheveux de BĂ©rĂ©nice, qui flottent prĂšs du Lion.


En 1515, un astronome et mathĂ©maticien, le globe-trotter Jhoannes Schöner, a inscrit le nom "Trica" (en grec "cheveux") sur l'un de ses globes, sans y ajouter de chiffre. Par la suite, dans un autre de ses globes (1534), deux inscriptions apparaissent Ă  cĂŽtĂ© du groupe d'Ă©toiles, le dĂ©jĂ  utilisĂ© Trica et Coma Berenices, lĂ  encore sans aucune reprĂ©sentation. Les exemples similaires, liĂ©s Ă  des globes de facture diffĂ©rente, Ă©taient diffĂ©rents, et tous sans illustration, jusqu'Ă  ce que, en 1551, le cartographe Mercator, GĂ©rard de Kremer, reprĂ©sente la constellation dans un de ses globes : une couronne d'oĂč tombaient lĂ©gĂšrement des boucles fluides. C'Ă©tait fait. Elle a Ă©tĂ© officialisĂ©e dans un catalogue en 1602 avec Tycho Brahe, mais ce n'est qu'en 1700 qu'elle a vraiment Ă©tĂ© considĂ©rĂ©e comme une couronne, puisque de temps en temps, des Ă©pis et des roses alternaient pour la reprĂ©senter.


Le nom de la rose, ou plutĂŽt du diadĂšme

Comme je l'ai dit, seule une étoile de la chevelure de Bérénice a un nom.

DiadÚme (α Com) : avec une référence claire à un diadÚme qui embellissait la mÚche de cheveux

Quand pouvons-nous regarder la Chevelure de Berenice?

Les cheveux de BĂ©rĂ©nice sont une constellation borĂ©ale, vous pouvez donc la suivre dans un trĂšs grand laps de temps. Si nous sortons en plein air Ă  21 heures au dĂ©but du mois de fĂ©vrier, nous pouvons le voir monter dans le nord-est. En mĂȘme temps, nous pouvons, soir aprĂšs soir, le voir de plus en plus haut dans le ciel pour atteindre son apogĂ©e vers le mois de juin, mais il faudra alors attendre qu'il fasse plus sombre pour l'observer, vers le sud Ă  plus de 70° de . Enfin, nous la verrons fixĂ©e Ă  la fin du mois de septembre, en regardant vers le nord-ouest.



ForConstellationsLovers est un site web créé par des amoureux des constellations, nous avons pour but de partager toutes les informations sur le monde des étoiles et la mythologie. Vous y trouverez à la fois la signification des constellations et leur mythologie ou leur emplacement. En outre, vous pourrez jouer aux meilleurs jeux de constellations en ligne. Découvrez l'histoire des constellations et leur beauté!
La constellation de l'Autel (Ara) ❯
Ajouter un commentaire de Constellation Chevelure de Berenice(Coma Berenices-Com)
Commentaire envoyé avec succÚs! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.